L’état des lieux (EDL) : tout savoir sur cette étape clé !


Félicitations ! Ça y est, vous êtes locataire ! Vous avez choisi le bien correspondant à vos besoins et vous avez hâte d’emménager ! Mais avant une formalité est essentielle : la remise des clés de votre « nid » et donc l’état des lieux. La rédaction de ce document, souvent source de tensions, et nécessite objectivité et précision. Pas de panique, il se passera bien dès lors qu’il se fait dans la rigueur et le respect.


Voici les conseils des experts LOKKAP pour vous aider à passer avec sérénité cette dernière étape !


lokkap-etat-des-lieux-couple-agent-immobilier

Qu’est-ce que l’État Des Lieux ?


La forme du document doit permettre la comparaison de l’état du logement à l’entrée et à la sortie du locataire. Il décrit avec précision le logement et ses équipements ainsi que leur état de conservation. Les annexes (cave, grenier, garage, …) seront également vérifiées et des photos pourront compléter les constats effectués si la forme de l’état des lieux le permet. Point important, l’EDL devra impérativement être rédigé par écrit (papier ou numérique) et être contradictoire donc établit en deux exemplaires, soit par un cabinet d’expert, un huissier ou par le gestionnaire.

Sont ainsi précisées les informations suivantes :

  • Date de la rédaction ;

  • Localisation du logement ;

  • Nom ou dénomination des parties avec domicile ou siège social du bailleur ;

  • Nom ou dénomination des personnes mandatées pour représenter ;

  • Relevé des compteurs ;

  • Description de chaque pièce et leur état ;

  • Signature des parties.

À noter : le montant de l’EDL est plafonné par la loi ALUR et ne devra donc jamais excéder les 3 €/m². Ce dernier pourra, qui plus est, comprendre des réserves sur les équipements de chauffage hors période de chauffe, ou ceux n’ayant pu être testés.


Votre rôle pendant la rédaction de l’acte ?


Observer sans gêner, intervenir à bon escient, compléter sans alourdir le document……Tout un art ! mais c’est votre rôle car n’oublions pas qu’il s’agit d’un moment qui nécessite de la concentration et de l’attention pour la personne rédigeant l’acte. Il est normal que vous souhaitiez que tout soit noté dans les moindres détails car, après tout, cela pourrait se retourner contre vous au moment de votre départ !



Un oubli dans l’état des lieux ?


Ne vous inquiétez pas, si vous êtes locataire entrant vous disposez d’un délai de 10 jours pour compléter le document (Loi ALUR). Mieux vaut adresser ce complément par LRAR afin d’être certain de sa bonne réception. Lorsque la rédaction est achevée, il vous est soumis pour lecture, chaque partie le signe et en reçoit un exemplaire, toutes les clés sont remises………Vous êtes chez vous !

Etat des lieux de sortie


Reprenez votre état des lieux entrant afin de rendre votre logement à l’identique, nettoyez-le avec minutie (traces de calcaire, joints usés sont souvent source de retenues), rebouchez les trous proprement, videz les annexes et préparez l’ensemble des clés et émetteurs (en état de fonctionnement) pour faciliter leur restitution.


Si vous ne pouvez être présent lors de l’état des lieux, fournissez une procuration à une personne de confiance qui vous représentera.


Vous n’avez pas effectué d’état des lieux entrant ?


Vous êtes présumés avoir reçu le logement en bon état de réparations locatives sauf si :

  • Vous prouvez le mauvais état initial du logement (photos)

  • Le propriétaire vous a refusé la réalisation de l’état des lieux malgré mise en demeure, la présomption est alors renversée.

LOKKAP vous souhaite un bon emménagement et reste à votre disposition pour tout complément d’informations : Valérie Chipier – valerie.chipier@lokkap.com - 06 12 06 26 90